Sélectionner une page

Tribunes

Tribunes

HOME > Hôtel de Ville > Tribunes

Majorité municipale

“Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir”

“Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir”.
Cette citation du Maréchal Foch illustre avec  force la nécessité d’honorer nos morts et d’entretenir le devoir de mémoire, car seul le souvenir des événements les plus tragiques est éventuellement de nature à éviter qu’ils ne se reproduisent. Il s’agit donc pour chacun d’entre nous de savoir évoquer auprès des jeunes les faits marquants au cours desquels les générations qui nous ont précédés ont lutté ardemment, souvent au sacrifice de leurs vies. Le temps passe, les derniers résistants et déportés nous quittent progressivement. La mémoire, elle aussi, forcément, s’érode. Lorsque l’on évoque la Première ou la Seconde Guerre Mondiale, il est parfois difficile pour les plus jeunes de se représenter la réalité de ces conflits, d’autant plus lorsque, au sein des familles, les témoins directs ne sont plus là pour raconter. Nous nous devons, donc, sans cesse, de raviver la flamme pour que nos jeunes, à la lumière du passé, comprennent mieux les enjeux de l’histoire contemporaine, tant il est essentiel pour chaque futur citoyen de connaître ses racines pour pouvoir se projeter vers l’avenir.
Comment, dès lors, transmettre la mémoire des événements historiques à nos jeunes Levalloisiens ? 
En parallèle de l’enseignement de l’histoire à l’école, les nombreuses actions organisées par notre Municipalité sous l’impulsion de notre Maire, qui y est tout particulièrement attaché, constituent des outils privilégiés pour conforter et élargir ce travail pédagogique, en collaboration étroite avec les associations du monde combattant. 

La grande Histoire à travers la petite 
La réalité concrète des événements d’hier passe d’abord par les documents d’époque. L’organisation régulière, par la Municipalité, d’expositions mémorielles, très fréquentées par le public et les scolaires, joue un rôle primordial. Tel fut le cas, par exemple, lors de l’exposition de 2014 sur le Centenaire de la Grande Guerre, qui a connu un succès considérable. Organisée en partenariat avec de nombreux musées et collectionneurs particuliers, elle a permis d’illustrer, à travers de multiples photos et de films d’époque, la réalité de la Grande Guerre, prétendument la der des der… Pour toutes ces expositions, la Municipalité fournit à chaque enseignant un dossier pédagogique complet qui leur permet de préparer en classe la visite des élèves et susciter ainsi leur curiosité.
Les lieux de mémoire L’organisation de visites de musées dédiés est également une étape indispensable pour éveiller la conscience des jeunes. Le Musée de la Grande Guerre de Meaux ou le Mémorial de Caen pour la Seconde Guerre Mondiale, constituent, par exemple, autant de lieux où la mémoire prend vie. Pour chaque visite, des représentants du monde combattant accompagnent les jeunes Levalloisiens ce qui resserre le lien intergénérationnel indispensable à la transmission de la mémoire collective. La Municipalité organise par ailleurs, chaque année, des visites du camp d’Auschwitz- Birkenau, avec de jeunes Levalloisiens, notamment du Conseil Communal des Jeunes, des Clubs Préados et Ados ou des collège  avec leurs enseignants, accompagnés d’élus municipaux, pour que jamais le souvenir de ces évènements tragiques ne s’efface.
Enfin, chaque fin avril, le Maire et la Municipalité tiennent à ce que soit commémorée la Shoah, en hommage à la mémoire des familles juives de Levallois dont certains parents ont été déportés et ont disparu dans les camps de la mort. Des recherches historiques récentes sont toujours en cours par les Archives municipales pour sortir de l’oubli les noms et la destinée tragique des victimes levalloisiennes de la barbarie nazie. Le 28 avril 2018, j’ai ainsi eu l’honneur de dévoiler une plaque à la mémoire d’une jeune femme levalloisienne déportée le 22 juin 1942 et morte dans les camps. Son nom a été ajouté à la liste des déportés juifs de Levallois.

Des cérémonies commémoratives avec les jeunes
Les cérémonies commémoratives sont elles aussi l’occasion d’honorer la mémoire des combattants et des victimes de guerre et il est essentiel d’y associer nos jeunes à travers des gestes symboliques forts. C’est la raison pour laquelle la Municipalité a confié la garde de deux drapeaux d’associations mémorielles à des jeunes Levalloisiens à l’occasion du centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale. Ainsi, le 10 novembre 2018, le Maire a remis au Conseil Communal des Jeunes le drapeau de Rhin et Danube, confié par le Comité du Souvenir Français de Levallois, alors que dans le même temps, le Principal du collège Louis-Blériot confiait à des élèves de son établissement la garde du drapeau de la Fédération des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes de Levallois. A charge pour ces jeunes de porter avec fierté ces drapeaux à l’occasion des cérémonies organisées par la Ville.
Par ailleurs, nous faisons en sorte que certaines dates soient l’occasion de manifestations commémoratives d’ampleur. Ainsi, les 8, 9 et 10 mai 2015, Levallois a commémoré de manière emblématique la fin de la Seconde Guerre Mondiale, sur le thème de 70 ans de paix en Europe, avec le défilé de musiques militaires et d’engins blindés qui a rencontré un vif succès. Ces journées ont été l’occasion pour les jeunes élus du Conseil Communal des Jeunes de Levallois de recevoir une délégation de leur homologues de la Ville de Berlin-Schöneberg, pour commémorer ensemble l’événement et faire vivre le jumelagequi unit les deux collectivités.

La géolocalisation des tombes du cimetière
Les technologies modernes apportent une aide spectaculaire au travail pédagogique qui est au coeur du devoir de mémoire. C’est tout le sens du projet de géolocalisation des tombes du cimetière de Levallois, inauguré en novembre 2018 à l’occasion du Centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale.
Grâce à une application mobile spécialement développée, cet outil innovant permet à tous, mais surtout aux écoliers, aux collégiens, aux cimetière en visionnant sur leur smartphone ou tablette, la vie et les images des soldats levalloisiens morts pour la France. Comment ne pas retenir l’enthousiasme des élèves et de l’équipe pédagogique du collège Louis-Blériot, qui ont participé au projet en rédigeant toutes les fiches de présentation de nos héros ? L’application permet également de mieux comprendre la vie des grands personnages qui reposent dans le cimetière municipal. Ici se côtoient Gustave Eiffel et la révolutionnaire Louise Michel ou encore Maryse Hilsz, tombée aux commandes de son avion en 1946.
La Ville de Levallois s’est vue décerner pour ce projet mémoriel une distinction au niveau. national par le Comité du Centenaire. De cette période de commémorations très intense depuis 2014, je retiens un souvenir marquant. Le 10 novembre 2018, notre Maire était présent à l’Arc de Triomphe et a ranimé la Flamme du soldat inconnu devant de tous les jeunes du CCJ qui ont assisté à ce moment fort. En voyant dans leurs yeux l’étonnement et l’admiration silencieuse, j’ai acquis la certitude que la flamme du souvenir était toujours présente chez nos jeunes Levalloisiens. Levallois a su, au fil des années, préserver et entretenir le devoir de mémoire auprès de nos concitoyens et notamment des plus jeunes d’entre nous. Nous en sommes fiers, j’en suis fier…

Christian Mortel
Adjoint au Maire délégué aux Associations,
aux Anciens Combattants et aux questions
de la Défense.
Commissaire général des Armées (2S)

Opposition MUNICIPALE

  • Groupe « Levalloisiens – Renouveau de la Droite et du Centre » 

 Incendie du marché : agir rapidement et réfléchir pour l’avenir

Nous espérons que vous avez passé un bon été, détendu ou actif et que cette rentrée s’est déroulée au mieux pour vous et vos proches.
En plein été, nous avons vécu avec inquiétude et tristesse l’incendie qui a détruit notre marché central. Heureusement sans victime, cet événement nous a tous rassemblés autour de ces commerçants auxquels nous sommes attachés, qui participent à la vitalité de Levallois et en expriment l’esprit « village ». Des initiatives privées de soutien ont aussitôt été lancées et il faut saluer l’action du Maire et de la municipalité qui ont fait avec efficacité le travail que l’on attend de ses élus en charge de la commune. Le relogement rapide des habitants, la réinstallation du marché devant l’hôtel de ville et le démarrage des travaux ont été gérés avec célérité et précision et nous remercions tous les agents municipaux de leur engagement sans faille. Le Conseil Régional, grâce à une réserve prévue pour ce type d’événements, s’est aussi engagé à apporter son aide aux commerçants et nous attendons d’en connaître l’importance.De notre côté, Arnaud de Courson et Frédérique Collet, nos Conseillers départementaux ont demandé à Patrick Devedjian, Président des Hauts-de-Seine, une aide exceptionnelle qui sera détaillée lors d’une prochaine visite sur place. Cette Tribune étant rédigée début septembre, nous en tiendrons bien évidemment les Levalloisiens
informés.
La situation est donc stabilisée pour quelque temps et chacun souhaite que le marché retrouve prochainement sa place d’origine, l’emplacement autour de la Mairie ne pouvant perdurer trop longtemps, d’autant que les beaux jours vont se terminer. Il faut aussi penser aux commerçants sédentaires autour du marché qui voient leur activité diminuer drastiquement et au parking qui ne peut toujours pas rouvrir. Nous souhaitons donc qu’ils ne soient pas les perdants de cet événement et agissons là aussi pour qu’ils soient soutenus par les différentes instances locales.
Plus largement, les architectes de sécurité ont rapidement déterminé que les piliers de la tour du marché avaient bien résisté à l’incendie et autorisé les travaux de consolidation. Mais, depuis longtemps, l’articulation du bâti autour de la place Henri Barbusse et l’emplacement du marché sont l’objet de réflexions. Le centre de notre ville est éparpillé, la rue est étroite pour les commerçants extérieurs et nous manquons d’un espace ouvert de convivialité et de promenade.  Ce sera certainement un des sujets d’échanges et de propositions dans les mois qui viennent pour améliorer la qualité de vie à Levallois dans l’intérêt de tous. 

Groupe « Levalloisiens – Renouveau de la Droite et du Centre »

Arnaud de Courson, Frédérique Collet, Stéphane Geffrier, Catherine Vaudevire et Séverine Lévy.

PERMANENCE : 36, rue Edouard Vaillant à Levallois.

Pour nous contacter : 07 61 77 92 92 ou  levalloisiens@gmail.com et surtout www.levalloisiens.fr

 

 

  • Conseillers municipaux PS – EELV

Violences faites aux femmes : où en est-on à Levallois ?

Plus d’une centaine de femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon ou ex-compagnon depuis le début de l’année 2019.
Le temps où l’on nommait cela un crime passionnel dans la rubrique « faits divers » est heureusement révolu. Désormais chacun sait qu’il s’agit de féminicides : ces femmes ont été tuées en raison de leur condition féminine.
Au-delà des mots, les pouvoirs publics se sont emparés de cette question depuis plusieurs années : des procédures judiciaires urgentes d’éloignement du conjoint violent et d’attribution du domicile à la femme victime ont été créées, un numéro d’alerte d’urgence a été mis en place, les acteurs sociaux ont été formés au recueil de la parole…
Mais il manque encore tant de moyens financiers pour que ce système imaginé afin d’éviter le pire soit complètement efficient. Cet argent est nécessaire :

  • pour qu’il y ait plus de Juges et de Greffiers pour tenir plus audiences urgentes et rendre des ordonnances de protection des victimes ;
  • pour que les décisions de justice d’éloignement du conjoint violent et d’attribution du logement à la victime puissent être exécutées par la force publique ;
  • pour que les services de Police et de Gendarmerie aient les effectifs suffisant et les moyens de recueillir la parole des femmes victimes ;
  • pour que tous les médecins, magistrats, forces de l’ordre, acteurs sociaux suivent une formation obligatoire en la matière ;
  • pour que tous les jeunes soient sensibilisés à cette question et au devoir de dénoncer les faits de violence dont ils ont connaissance.

 Les communes peuvent prendre leur part dans ce combat. Nous avons demandé à plusieurs reprises que Levallois mette à la disposition des victimes des appartements relais. Deux ou trois suffisent dans une ville de la taille de la nôtre. Ils permettraient de recueillir en urgence une femme victime de violence avec ses enfants si elle en a, le temps que la décision judiciaire intervienne.

Cela nous a toujours été refusé.
Dans l’extrême urgence sociale, Levallois pourrait aussi être exemplaire, en ouvrant des places pour les femmes sans domicile fixe au relais de sans-abris rue Anatole France. Dormir dans la rue est évidemment facteur d’un risque supplémentaire de violences.
Nous demandons cela depuis plus de 15 ans. Quand serons-nous entendues ?

Anne-Eugénie Faure – PS

Dominique Cloarec – EE-LV

www.autrehistoirelevallois.fr

 

  • Jean-Laurent Turbet, conseiller municipal indépendant.

    Notre marché.

    Dans la nuit du 17 au 18 août dernier, le marché de notre ville a brulé. 
    Nous exprimons notre entière solidarité avec les habitants qui ont traversé cette épreuve. Nous pensons également aux commerçants, qui aujourd’hui encore, subissent des pertes conséquentes dans leurs activités. 
    Loin des polémiques partisanes, nous saluons la réactivité et le dévouement sans limite des services municipaux. 
    Au-delà de la perte matériel, ce marché est un des symboles de notre ville : un lieu de convivialité et de proximité. 
    Nous sommes pleinement à l’écoute des Levalloisiennes et des Levalloisiens pour proposer, à leur côté, un projet de reconstruction ambitieux et respectueux de l’histoire et de l’esprit de notre ville. 

     Jean-Laurent Turbet, Rodolphe Dugon, Bertrand Percie du Sert, CM  « La République en Marche ! ». Michel Grall, CM  « AGIR » 

 

 

 

 

 

CONTACT

Direction des Démarches administratives
Hôtel de Ville
Place de la République

01 49 68 31 56


Ville de Levallois

Hôtel de Ville de Levallois
1 place de la République
92300 Levallois
01 49 68 30 00

Mentions légales

© 2019 - Direction de la Communication de la Ville de Levallois

 

Tous les services en ligne

Suivez la ville de Levallois sur les réseaux sociaux