Sélectionner une page

SAPEURS-POMPIERS

Jonathan J., Chef du Centre de secours de Levallois

“L’équipe municipale a toujours été un soutien pour les sapeurs-pompiers ”

Jonathan J. a pris la tête du Centre de secours de la Ville le 4 juin 2021. Il évoque pour Info Levallois les moyens dont il dispose pour assurer ses missions, détaille les interventions des pompiers dans la Ville et donne quelques précieux conseils en cas d’incendie.

 

Info Levallois : Vous venez d’être nommé chef de centre à Levallois, pouvez-vous nous parler succinctement de votre parcours ?

Jonathan J. : Je suis arrivé au Centre de secours de Levallois le 7 septembre 2018 lorsque l’Adjudant-chef M. a pris le commandement et depuis le 4 juin, date de la cérémonie, je suis Chef du Centre de secours. Je suis entré à la Brigade en 2003 après un passé de pompier volontaire en province. J’ai fait ensuite plusieurs compagnies. J’ai passé 4 ans à la 16e Compagnie de Boulogne, 4 ans à Champerret, 2 ans à Courbevoie, 3 ans à Port-Royal à Paris, 2 ans à Gennevilliers, puis Levallois.

I.L. : Quels sont les moyens humains et matériels dont vous disposez ?

J.J. : Nous sommes 62 personnels au sein de la caserne dont 10 sous-officiers et 52 militaires du rang. Quotidiennement, ce sont entre 18 et 20 pompiers qui assurent la garde, dont un qui est détaché au centre de vaccination à l’Arena de Nanterre ou au Parc des Expositions. Nous sommes tous pompiers militaires (ndlr : à Paris et Petite couronne, à Marseille et Biscarosse et Kourou en Guyane). Les 2/3 des effectifs habitent en province et viennent en train la veille de leur garde pour 48h en moyenne. Nous pouvons effectuer des gardes de 24, 48 ou 72h exceptionnellement, ce qui permet de travailler avec tous les collègues. Nos équipes sont renforcées par 7 réservistes et 2 volontaires service civique qui assurent ponctuellement des gardes. Concernant le matériel, la caserne date de 2003, et les gens s’y sentent très bien. Auparavant, la caserne était constituée de 3 engins et de 45 personnes, en rapport avec le secteur qu’elle défendait (essentiellement Levallois). Aujourd’hui, nous sommes passés à 62 personnels et 6 engins au lieu de 3. D’un point de vue matériel, nous disposons de 2 “VSAV” (véhicules de secours et d’assistance aux victimes, familièrement ambulances) assurant l’essentiel des missions pour les personnes blessées et malades, les accidents de la route, d’1 “FPTL” (fourgon pompe tonne-léger) incendie essentiellement, qui assure des missions de reconnaissance, précurseur sur secours à victimes, d’1 “EPAN” (échelle pivotante automatique à nacelle), pouvant atteindre 9 étages, destinée aux incendies, sauvetages, reconnaissances, brancardage lorsque la victime doit être allongée, d’ 1 “PEV” (fourgon protection éclairage ventilation), dont les missions sont évoquées dans l’acronyme et d’ 1 “VLCG” (véhicule de liaison chef de garde), chef de garde du jour au centre de secours, et responsable sur intervention de plusieurs personnels et engins (notamment incendie, fuite de gaz, etc…).

I.L. : Sur quel territoire intervenez-vous ?

J.J. : Nous intervenons quasiment dans tout Levallois, la partie proche du périphérique étant, quant à elle, située sur le secteur Champerret. Nous intervenons également sur les 2/3 de Clichy (depuis 2011), une partie de Courbevoie et un carré de Neuilly.

I.L. : Combien d’interventions effectuez-vous chaque année ?

J.J. : En temps normal, nous effectuons entre 6 500 et 7 000 interventions (hors période de covid). 80% de ces interventions concernent le secours aux victimes quand seulement 2 % des interventions concernent le feu, contrairement aux idées reçues. En 2020, nous avons constaté une baisse des interventions d’environ 1 500-2 000 interventions due aux mois de confinement.

I.L. : Comment l’équipe municipale favorise-t-elle votre action ?

J.J. : L’équipe municipale a toujours été un soutien pour les sapeurs-pompiers, notamment au travers de la communication et des services de la Ville et des moyens mis à notre disposition. Les relations avec Madame Le Maire ont toujours été très bonnes.

I.L. : Proposez-vous des actions d’initiation aux premiers secours aux Levalloisiens ?

J.J. : Avant la crise sanitaire, nous dispensions les GQS (gestes qui sauvent) instaurés notamment après la vague d’attentats de 2015, qui se faisait soit au centre de secours, soit dans les entreprises. Ces mesures devraient pouvoir reprendre. Toutefois elles n’ont pas une vocation certificative. Ce sont les associations agréées de Sécurité civile qui dispensent les formations “PSC1” (ex “AFPS”). Toutefois, hors cadre premiers secours, il est bon de rappeler les conseils suivants :
• Le DAAF (Détecteur Autonome Avertisseur de Fumée) est obligatoire dans le domicile, et la pile usagée engendre une sonnerie qui peut déclencher un départ des secours. Pensez-à la changer.
• Si un incendie se déclare chez vous, quittez votre logement en fermant votre porte.
• Si un incendie se déclare dans votre immeuble, et que l’escalier est enfumé, ne cherchez pas à descendre (vous risquez l’asphyxie) mais manifestez-vous à la fenêtre.
Enfin, pour les personnes intéressées, la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris recrute et propose 1 200 postes par année.


Ville de Levallois

Hôtel de Ville de Levallois
Place de la République
92300 Levallois
01 49 68 30 00

© 2019 - Direction de la Communication de la Ville de Levallois