Sélectionner une page

Tribunes

Tribunes

HOME > Hôtel de Ville > Tribunes

Majorité municipale

Développement durable
J’aime tant ma ville que je prépare celle de demain…

80 % de la population française est urbaine… À Levallois, 65 000 habitants, 65 000 salariés…
Parmi les Levalloisiens, 44 % sont des personnes seules, 53 % des familles, dont la moitié avec des enfants.
Les catégories les plus représentées sont les jeunes cadres, les professions intermédiaires, les employés et les retraités.
Et nous devons tous habiter, travailler, nous déplacer, nous divertir, manger, marcher, rouler, courir, faire du sport ensemble sur un minuscule territoire de 2,5km2.
Alors, l’histoire devient passionnante !

Vivre la ville…
L’Ifop, dans une vaste étude, nous rappelle à point nommé que : « Pour la population urbaine, la problématique environnementale est devenue prioritaire ». Et nous sommes bien une population urbaine.
Le vivre la ville évolue donc, car une ville ce n’est pas, seulement et heureusement, une accumulation de règlements, même s’il en faut, de plans et de standards dont on chercherait un modèle sur Internet. C’est la somme de femmes et d’hommes, dans leur individualité et leur diversité.
L’Ifop, toujours, le confirme : « Plus les villes grossissent, plus les citadins sont à la recherche d’espaces verts et de nature ».
À Levallois, de ce point de vue, nous sommes comblés, avec 44 hectares d’espaces verts, 20 % de notre si petit territoire, sans compter les bords de Seine, aménagés pour le bonheur de tous les âges. Et nous devons, individuellement et collectivement, en prendre soin.
L’intérêt grandissant des enseignants et des élèves pour la biodiversité conforte également l’affirmation de l’Ifop.
Il suffit de constater le succès grandissant des visites de nos ruchers municipaux, des jardins pédagogiques et des marchés avec leurs maraîchers de proximité, certaines écoles ayant même demandé l’aménagement de potagers, de serres ou de bacs de jardinage pour faire découvrir la réalité de la nature aux petits citadins levalloisiens.

Des espaces partagés…
On le sait déjà, les nouvelles technologies ont changé notre rapport à l’immédiateté et les villes s’adaptent en permettant d’accéder en temps réel aux informations et en assurant une connectivité disponible en tout lieu et en tout temps.
Utiles à tous, les applications originales et novatrices mises en place à Levallois ont aussi créé un lien supplémentaire avec les élus.
En corollaire, les espaces partagés sont plébiscités pour repenser les interactions sociales, ce qu’illustre le succès de tous les évènements qui permettent aux Levalloisiens de se retrouver dans une ambiance conviviale. Il en va de même pour ceux à destination spécifique des entreprises, plus de 1 700 à Levallois, organisés par les Directions municipales du Développement économique et/ou du Développement durable.
Tous permettent d’impliquer les Levalloisiens dans l’amélioration de leur qualité de vie dans notre ville, qu’ils se déroulent dans un cadre culturel, festif ou historique autour d’espaces comme la Médiathèque ou le pivot de la Ville, notre magnifique Hôtel de Ville.

Partager un espace public…
Créer du lien social, fonder l’harmonie d’un territoire, c’est également partager un espace public commun. Et cela commence par les déplacements. La mobilité urbaine n’a pas fini de faire parler d’elle, car elle est un révélateur des comportements citoyens.
Comment intégrer les différents moyens de transport, automobile, cycle, trottinette, marche à pied et transports en commun ? C’est l’un de nos défis et, d’année en année, il prend une importance grandissante.
Avec la Direction municipale du Développement durable, nous avons initié sur le sujet un cycle de concertation entre toutes les parties prenantes, habitants à travers les Conseils de quartier, entreprises, associations, agents de la Ville et élus.
Nous écoutons les souhaits, les attentes et les craintes des uns et des autres pour adapter l’organisation de la ville en tenant compte des évolutions des pratiques de la mobilité.
Tout concorde, une fois encore, à donner raison à l’étude de l’Ifop qui démontre que : « Nous sommes passés d’une pratique individuelle à un engagement plus collectif ».
Reconnaissons-le, les entreprises installées à Levallois – et heureuses d’y être – donnent l’exemple. Elles s’organisent pour trouver des solutions d’autopartage, de mutualisation de parkings, de covoiturage… Autant d’initiatives au bénéfice de tous, puisqu’elles aboutiront à diminuer le flux des voitures sans contraindre ceux qui ne peuvent faire autrement que de se déplacer en voiture….
La Municipalité, quant à elle, sous l’impulsion de notre Maire, Patrick Balkany, a favorisé la mise en place des vélib’, multiplié le nombre de places de stationnement dans les parkings souterrains pour fluidifier la circulation, incité à l’achat de voitures électriques en développant les bornes de recharges et interpellé avec force le Territoire POLD, auquel appartient désormais Levallois, en réclamant l’achat de véhicules électriques pour les flottes des Villes, ce qu’a déjà entrepris notre Municipalité depuis de nombreuses années.

 La ville de demain…
Une ville avisée, c’est celle qui relève les défis technologiques pour améliorer la qualité de vie de ses habitants, répondre aux enjeux de santé et climatiques pour ses enfants.
Bien des choses sont déjà en place à Levallois, tri, troc des objets, dispositifs anti gaspillage, valorisations, recyclage au travers d’initiatives municipales et privées, sensibilisation aux éco gestes, mobilité du futur, réseaux urbains de chaleur et de froid…
Quels sont nos objectifs ? D’abord, évaluer nos actions, ensuite, les poursuivre, les améliorer et, comme nous l’avons toujours fait, être à l’affût des innovations.
Cela commence par le Bilan annuel du Développement durable que nous présentons chaque année. Il sert à évaluer les progrès réalisés, l’efficacité des sommes investies pour la mise en œuvre de nos actions, les réussites… et les échecs.
Cette évaluation, nous permet de fixer les objectifs et les actions à entreprendre à Levallois pour le Développement durable de notre ville, avec une priorité absolue, celle de rendre la transition écologique acceptable par tous les Levalloisiens. Pour ce faire, elle doit être équitable, neutre et claire, car, comme nombre d’élus locaux, nous savons que telle est la condition pour emporter l’adhésion de tous.
Il faut le répéter, la gestion de la ville de demain ne peut se faire qu’avec une participation active de ses habitants et je tiens à remercier les très nombreux Levalloisiens qui s’impliquent à nos côtés ou dans leur propre sphère.
Comme le disait si bien Marshall McLuhan : « Il n’y a pas de passagers sur le vaisseau Terre, nous sommes tous des membres de l’équipage… »

Isabelle Coville
Adjoint au Maire délégué au Développement durable.

 

Opposition MUNICIPALE

  • Groupe « Levalloisiens – Renouveau de la Droite et du Centre »

 2019, année apaisée

« Bonne année ! » Durant chaque mois de janvier, partout dans le monde, on se rassemble pour se souhaiter mutuellement le meilleur pour cette nouvelle année. Après les tristes événements de décembre, nos vœux prennent une résonnance particulière. Chacun se rend compte à la fois combien notre société connait des déchirures profondes, mais aussi combien nous avons, chacun à notre niveau, un rôle à jouer pour les réduire. La crise de nos institutions, la défiance vis-à-vis de la classe politique, le refus du débat, se retrouvent à tous les niveaux, entraînant méfiance et affrontements. En cette nouvelle année, c’est à chacun de nous, là où il vit, là où il travaille, là où il s’engage de se tourner vers les autres et de rechercher les points d’accord ou d’enrichissement mutuel plutôt que les divisions.
A Levallois, avec notre groupe au Conseil municipal et nos deux Conseillers départementaux, nous nous efforçons à chaque occasion d’étudier, d’écouter, de proposer là où nous pouvons agir pour le bien des Levalloisiens. Le refus fréquent de nous fournir les informations, le rejet systématique de nos propositions, les insultes et menaces répétées à chaque Conseil municipal et les mensonges renouvelés à notre égard témoignent de tout sauf d’une pratique apaisée de la démocratie.
Dans le dernier Info Levallois, la municipalité indique que les aides du Conseil départemental se limitent à 41 900 euros… Quel mensonge ! Quelle honte ! Qui peut croire une affirmation aussi caricaturale alors que le département agit main dans la main avec les services sociaux de la ville ? Notre département consacre 830 millions d’euros pour aider ceux qui en ont besoin : Allocation Personnalisée d’Autonomie, RSA, aide sociale à l’hébergement, aide à la garde d’enfant, PMI, aides aux personnes handicapées, fonds de solidarité logement, auxiliaires de vie scolaire… Tous les Levalloisiens accompagnés le savent.
Cette stupide « fake news », pratique dont la majorité municipale est coutumière, serait risible si elle ne révélait un comportement, hélas habituel, de l’équipe en place : « Calomniez, mentez, déformez, il en restera toujours quelque chose ». Telle est sa pratique.
Pour notre part, nous poursuivons nos efforts pour parler des sujets tels qu’ils sont, saluer les avancées et dénoncer les dérives avec la même conviction : l’engagement politique se fait pour tous nos concitoyens, pas pour se mettre en avant et avantager quelques-uns ; c’est toute la différence entre le « faire au profit de », expression du clientélisme local et le « faire avec et au service de », approche participative et orientée vers le bien commun que nous pratiquons.
Nous souhaitons à chacun d’entre vous une année de bonne santé, de réussite et de joies en famille et entre amis.  Que 2019 voie notre pays repartir de l’avant et notre ville se développer dans l’harmonie durable pour le bien de tous.

Groupe « Levalloisiens – Renouveau de la Droite et du Centre »
Arnaud de Courson, Frédérique Collet, Stéphane Geffrier, Catherine Vaudevire, Rodolphe Dugon et Séverine Lévy.
Permanence : 36, rue Edouard Vaillant à Levallois.
Pour nous contacter : 07 61 77 92 92 ou levalloisiens@gmail.com et surtout www.levalloisiens.fr

 

  • Conseillers municipaux PS – EELV

 Père Ubu et Mère Ubu

On croit rêver : voilà notre Maire et sa première adjointe partis en guerre contre la fiscalité, c’est-à-dire contre le principe constitutionnel issu de la Déclaration des droits de l’Homme du consentement à l’impôt au regard de ses facultés contributives.
Les Français qui peinent à boucler leurs fins de mois et les Levalloisiens dont ils augmentent les impôts locaux se pincent pour ne pas rire… ou pleurer.
Ainsi, Patrick Balkany se porte en héraut des opposants à la fiscalité nationale et à la péréquation qu’il a lui-même votée quand il était député. Tout en augmentant les impôts des Levalloisiens. Logique.
Et Isabelle Balkany soutient les « gilets jaunes » qui travaillent et paient leurs impôts mais ne s’en sortent plus, dans des zones dépourvues de services publics et de transports en commun. De qui se moque-t-on ?
Nous ne nous attarderons pas sur leur renvoi devant le Tribunal correctionnel de Paris pour 6 semaines de procès en mai/juin 2019 pour (entre autres !) des faits de fraude fiscale et de blanchiment de fraude fiscale. Présomption d’innocence oblige.
Mais déjà, le Tribunal administratif de Rouen s’est prononcé par un jugement du 20 novembre 2018 (dont il peut être fait appel par l’intéressée) affirmant que «L’administration apporte la preuve de manœuvres frauduleuses » de Madame Balkany. Le Rapporteur Public avait rappelé, alors qu’elle demandait une dispense des frais de pénalités et de retards, que « L’intéressée n’a jamais fait connaître à l’administration fiscale, avant l’examen de sa situation personnelle, ni l’existence de l’importante donation dont elle a bénéficié en 1995, ni la détention dès 1997 de la totalité des parts d’une société immatriculée dans un État étranger n’ayant pas signé d’accord d’échanges de renseignements avec la France avant 2009».
Quand on prétend soutenir ceux qui peinent à payer leurs impôts, il faut déjà payer les siens, prendre sa part de l’effort collectif ! Faute de quoi, on est disqualifié pour prendre position sur la question et pour voter l’impôt des autres. Evidemment notre duo légendaire n’a pas l’éthique nécessaire pour mesurer combien cette situation est ubuesque. Les « courageux » élus de leur majorité non plus, puisqu’ils espèrent chacun être adoubés et, en attendant, votent  comme un seul homme l’augmentation de l’indemnité du Maire.
Laissons statuer la Justice en continuant de porter une autre voix pour Levallois : celle de la Justice sociale et fiscale.

 Anne-Eugénie Faure – PS
Dominique Cloarec – EELV
www.autrehistoirelevallois.fr

 

  • Jean-Laurent Turbet, conseiller municipal indépendant.
    Texte non communiqué

Membre de « La République en Marche ! » avec le Président de la République Emmanuel Macron.
jean.laurent.turbet.levallois@gmail.com
Retrouvez-moi sur Facebook
https://www.facebook.com/jean.laurent.turbet.conseiller.municipal/

 

 

CONTACT

Direction Juridique et Administrative
Hôtel de Ville
Place de la République
92300 Levallois
01 49 68 30 00
affjuri@ville-levallois.fr



Ville de Levallois

Hôtel de Ville de Levallois
1 place de la République
92300 Levallois
01 49 68 30 00

© 2019 - Direction de la Communication de la Ville de Levallois